23 octobre 2005

L'eau ruiselle sur son visage d'argent

J'ai vu la beauté Originelle, cachée sous des doigts timides et fragiles Une beauté innaccessible et bleautée Un doux aprfum de divinité égarée
Posté par Translucilve à 20:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]